Logo Pokéstrat
Pokéstrat n'utilise qu'un seul bandeau publicitaire par page, si tu apprécies le site n'hésite pas à nous soutenir en désactivant AdBlock :)
[Théorie] La reproduction des légendaires
Avatar du membre : Unpuis
Unpuis
Membre
Sujet posté le 06/04/2016 à 13:24
Les Pokémons Légendaires, nous les connaissons tous. Ce sont souvent les stars des films Pokémon et c’est autour d’eux que se tisse l’intrigue des Jeux et du Manga. Ces créatures sont des sortes de Dieux dans le Monde Pokémon, ayant des fonctions vitales au bon équilibre de notre milieu. Nous les considérons bien souvent comme des êtres tout puissants et immortels. Même en stratégie, ils sont nombreux à officier dans les hauts tiers, même si on en retrouvera plusieurs dans les bas-tiers.

Spoiler : Passe ton curser ici pour voir l'élément caché

Mais sont-ils vraiment immortels ? Avec l’apparition de la 6G, nous avons découvert Yveltal. Ce Pokémon, symbole de la mort, coupable présumé de nombreuses catastrophes, apporte un détail des plus croustillants. Car ce charmant Pokémon, pour survivre, doit aspirer l’énergie vitale des êtres vivants…

La Mythologie Pokémon nous raconte que 1000 ans ont été accordés à Yveltal. Lorsqu’il sent sa fin approcher, il aspire l’énergie des êtres vivants à disposition, rechargeant ses batteries.

Outre le caractère maléfique, qui au final n’est qu’un comportement de survie, nous apprenons ici qu’un Pokémon légendaire est en mesure de mourir… et si c’était le cas pour tous ? Si les Pokémon Légendaires devaient mourir, comment se fait-il qu’après tant d’années, ils soient encore là ?

Deux possibilités : soit ils sont immortels, soit ils seraient en mesure de se reproduire, comme tout autre être vivant, afin de faire perdurer l’espèce.

Nous en venons donc au sujet qui va ici nous intéresser : La Reproduction des Légendaires.

J’entends déjà milles critiques comme « Oui mais non, les légendaires se reproduisent pas dans le jeu ! »

C’est vrai. Dans le jeu, les Légendaires ne se reproduisent pas (excepté Manaphy dont nous parlerons dans un instant). Pourtant il en va différemment dans l’animé … la preuve en image :

Spoiler : Passe ton curser ici pour voir l'élément caché

Cette image n’est pas truquée, elle vient des épisodes 220 à 222. Et nous avons bel et bien un bébé Lugia. Rien que ça ! Nous y reviendrons plus tard.

Je vous souhaite une bonne lecture !



La Bête des Cratères

Exception pour Heatran, qui peut être mâle et femelle. Cela impose directement qu’il existe plusieurs Heatran, qu’il s’agit d’une population à part entière, dispersée sur toute la planète, vivant habituellement dans les volcans. Nous pouvons donc supposer qu’Heatran est capable de se reproduire avec un Heatran de sexe opposé. Pourtant, dans le jeu, c’est impossible, et c’est bien dommage vu le potentiel stratégique de la bête. A cela j’avancerais une explication : pour se développer, le fœtus dans l’œuf a besoin d’une chaleur extrême, loin de celle dégagée par un simple « Corps ardent ». C’est pour cela qu’Heatran vivrait dans les volcans, milieux idéaux pour leur développement.



La Dame du Croissant de Lune

Passons à Cresselia. Contrairement à Heatran, le Pokémon symbole de la nouvelle Lune est uniquement femelle. Jamais il n’a été question d’un Cresselia mâle, ni dans le jeu, ni dans l’animé, ni dans le manga.

Alors bon, comment expliquer que Cresselia est sexuée, s'il n'y a pas de mâle ? Pas possible de se reproduire du coup !

Hé bien, pas Tutafeh… il existe un phénomène nommé Parthénogenèse. Derrière ce nom barbare se cache un mode de reproduction qui ne nécessite pas de partenaire masculin. L’ovule de la femelle, non fécondé, s’y transforme en œuf et donne une réplique exacte de la mère, un clone en quelque sorte. Du coup, la descendance est exclusivement féminine ! La Parthénogenèse n’est pas un mythe et est pratiquée par diverses espèces dans notre monde en cas d’urgence (manque de mâles à disposition par exemple) par des poissons, des insectes (comme les phasmes) ou encore par le Dragon de Komodo !

Alors pourquoi pas avec Cresselia ? La Parthénogenèse s’y accorderait à merveille. Une population exclusivement féminine. D’où l’importance de préciser qu’il s’agit d’une femelle.

Pour en savoir plus sur le phénomène de la Parthénogenèse, vous pourrez suivre un lien dans la partie Bibliographie.



Les petits Princes des Mers

Passons à Manaphy et Phione. Il est connu que Manaphy sort d’un œuf… Un œuf qui a bien dû être pondu par quelqu’un ! Sauf que… lorsque Manaphy pond un œuf (et ça c’est prouvé que Métamorph suffit), cela donne un Phione… un Pokémon légèrement plus grand et plus lourd que lui, plus faible aussi, et pourtant si semblable physiquement. Il existe une petite différence, anecdotique mais assez intéressante, lorsque l'on regarde les yeux de ces deux Pokémon. En effet, comme vous pouvez le voir sur l’image en Spoil, les yeux de Manaphy évoquent une Molécule d’H2O (l’eau) et ceux de Phione ressembleraient plus à la molécule de Dihydrogène (H2).



Mais bon, malgré la sympathique formule chimique, ça ne résout pas grand-chose…

Quand nous parlons de Manaphy, et surtout dans le film qui lui est consacré, nous parlons de lui comme du « Prince des mers ». Et là, nous pouvons comparer à un exemple du vivant… les abeilles, les fourmis et les termites.

Quel rapport entre ces insectes et ces adorables Pokémon ? Ces arthropodes vivent en colonie. Ils sont tous les descendants d’une seule et unique Reine. Pourtant, la Reine est bien différente. Elle est bien plus grosse que sa progéniture. En plus, elle ne fait rien, elle attend qu’on lui serve à manger. Son seul rôle est de pondre. Mais quand elle doit bientôt mourir, elle donne naissance à une future Reine pour la remplacer. Généralement, il y en a plusieurs, mais elles s’entretuent. Une seule doit régner.

Evidemment, pour Manaphy, ce n’est pas exactement pareil, il y a des différences. Mais nous pouvons supposer qu’ils ont adopté un mode de vie fort comparable à celui de nos insectes. Aussi, quand Manaphy sent sa fin arriver, il pond un dernier œuf, unique, dont sortira son héritier. Notons aussi que Phione peut à son tour se reproduire et donner d’autres Phiones mais que les insectes cités précédemment ne le peuvent pas.



Nous avons ici évoqué 3 cas bien particuliers parmi les Pokémon Légendaires. Malgré tout, ceux-ci bénéficiaient de pas mal d’observations sur le sujet, comparé aux autres Pokémon Mythologiques. Pour les autres, c’est plus délicat de se prononcer… mais nous allons tout de même faire notre possible pour comprendre !

Déjà, force est de constater que tous les Pokémon Légendaires n’ont peut-être pas besoin de se reproduire. Certes, nous avons parlé du cas Yveltal, mais lui-même pourrait n’être qu’un cas particulier…



Arceus et la Méduse

Au sommet de la Mythologie, nous avons Arceus. Il est considéré comme le Dieu des Pokémon. Par conséquent, il est par définition immortel… ou du moins insensible au temps qui passe ! Nous le voyons en effet dans de beaux draps dans le film XII. Mais pas du tout fatigué par les quelques millions, voir milliards d’années de sa vie. En soit, cette immortalité est simplement une immunité au vieillissement. Il existe d’ailleurs dans notre bestiaire IRL une méduse qui possède les mêmes propriétés… Elle est en effet capable de régénérer à volonté ses cellules, qui ne vieillissent pas. Elle est donc capable de vivre sans cesse … enfin, si elle n’avait pas été une proie pour les tortues.
Vous pouvez retrouver des informations sur cette méduse en Bibliographie.



L'Espace, le Temps et le Rénégat

Ensuite, nous avons le Trio de Sinnoh : Dialga, Palkia et Giratina. Les deux premiers sont des entités absolument nécessaires à l’équilibre du Monde, car ils maintiennent le Temps et l’Espace. Par conséquent, Arceus leur aurait procuré, comme pour lui, la vie éternelle. Une vie qui pourrait pourtant s’éteindre pour cause de blessures, mais épargnées par le temps. Giratina, lui, est exilé dans le Monde Distorsion pour avoir voulu enclencher le conflit entre les deux précédents. Or, ni le temps ni l’espace n’y marchent de la même manière que dans notre Monde. Nous pouvons donc supposer que Giratina n’y vieillit pas, ou quasiment pas. Au final, aucun de ces trois là n’a BESOIN de se reproduire. Pire, se reproduire, c’est devenir remplaçable et donc prendre le risque d’être soi-même écarté, comme le titan Kronos, défait par ses propres enfants dans la Mythologie Grecque.


Il est aussi à noter que, dans HG et SS, vous pouvez obtenir un œuf d’un de ces trois là, mais qui éclot directement … est-ce juste une histoire de Game Play ? J’avoue avoir du mal à expliquer celui-ci, d’autant que le Pokémon qui en sort est déjà équipé de son Orbe… on peut plutôt donc considérer celui-ci comme une sorte de faille qui permet de rencontrer le Pokémon Légendaire. Après tout, cet Event nécessite Arceus, alors pourquoi pas ?



Entre Mer, Ciel et Terre

Pour ce qui est de Kyogre, Groudon et Rayquazza, nous avons un schéma comparable à celui du Trio précédent. Si Kyogre disparait, l’eau sur Terre, et par conséquent la vie, sera condamnée. Si c’est Groudon qui venait à mourir, alors le monde serait englouti sous les eaux. Et si les deux mourraient, ce serait le Chaos sur la planète *. Il leur a donc été accordé une vie comparable à celle de Dialga et Palkia. Mais en vue des conflits entre ces deux Légendaires opposés, Arceus a cru bon de créer un régulateur, un médiateur : Rayquaza, qui domine ainsi les deux autres, tout en bénéficiant des mêmes avantages vitaux. Il maintient l’équilibre.

En conclusion, notre trio d’Hoenn n’a pas besoin de se reproduire.



Les Golems, ces coquilles vides...

Passons à Regigigas. Son seul rôle a été de façonner les continents que Groudon lui mettait à disposition. Mais depuis, Regigigas est, pardonnez-moi, devenu inutile (même en stratégie, c’est dire). Il n’y aurait eu aucun bénéfice à donner à ce Pokémon la vie éternelle. Pourtant, il est toujours là… nous pouvons penser que c’est parce que Regigigas se plonge lui-même dans une sorte de Coma, attendant qu’on le réveille. D’ailleurs, lorsqu’on le voit dans le jeu et qu’on n’a pas encore rassemblé les conditions de son réveil, on le confondrait avec une simple statue. Il ne dépense aucune énergie et ne vieillit pas. C’est un peu ainsi que les graines des plantes fonctionnent. Attendre le bon moment pour resurgir… on peut aussi penser que c’est ainsi que le trio Regi's, à son service justement, se comporte. Ce sont des Golems qui attendent juste les ordres. Peut-on seulement dire que ceux-là sont réellement vivants ? Et si ce n’était que des poupées vides, comme dans la légende du Golem juif ? Ce sujet est à débat. Mais quoiqu’il en soit, encore une fois, pas besoin de se reproduire.



Idéal et réalité endormis, le Lien congelé.

Concernant Zekrom et Reshiram, comme Regigigas, ils se plongent dans un long sommeil. Sauf que la comparaison avec la graine prend encore plus de points, puisqu’ils se transforment en galets (enfin, en apparence). Ils attendent qu’un être qui partage la même vision du monde qu’eux se montre pour se réveiller.

Concernant Kyurem, c’est assez compliqué… il est censé être le lien qui réunira la Réalité et l’Idéal lorsque le Héros se présentera. Mais lui, il ne se transforme pas en galet, il ne se met pas en mode OFF. Or, en vue de ce que l’on observe dans l’animé ou dans le jeu, nous pouvons supposer qu’il n’est actif que dans de rares occasions. Le reste de son temps, il le passerait dans un état semblable à la cryogénisation. D’ailleurs, on dit de lui que son propre souffle l’a glacé lui-même. Ce qui aurait pour effet de le mettre en pause lorsqu’il n’est pas actif, c’est-à-dire 99,9% du temps (quand il n'y a pas une organisation criminelle qui fait joujou).

Cependant, Arceus a très bien pu accorder l’immortalité au Dragon de base, quand il était une seule et même entité. Alors peut-être que ces Dragons ne sont finalement pas atteints par le temps. Mais quoiqu’il en soit, ils n’ont pas non plus besoin de se reproduire.

Vous pouvez en apprendre plus sur la cryogénisation en bibliographie.



L'équilibre entre la Vie et la Mort

Prenons le trio de Kalos. Nous avons déjà parlé d’Yveltal, symbole de la mort. Mais nous avons aussi Xerneas, symbole de la vie, et Zygarde, symbole de l’équilibre naturel. Leur rôle maintient la biodiversité dans un certain équilibre. En effet, lorsqu’une population atteint de trop grandes proportions, certains doivent mourir. Yveltal s’en occupe. Mais la vie doit aussi revenir et ça, c’est le rôle de Xerneas. Si l’un venait à prendre le pas sur l’autre, l’équilibre serait rompu, avec de graves conséquences. C’est cet équilibre que surveille Zygarde, à la manière de Rayquaza. Notons que le Trio de Kalos et celui d’Hoenn ont les mêmes couleurs ! La vie éternelle leur a donc surement été accordée, ce qui est logique puisqu’elle est en partie gérée par Xerneas.


Oui, mais et Yveltal ? Il n’est pas mortel lui, justement ? Là, plusieurs possibilités s’offrent à nous. C’est peut-être pure légende et il est aussi immortel que les deux autres. Mais il est aussi possible que, dans leur conflit, Xerneas lui ait enlevé ce privilège. Ou bien est-ce le fait d’Arceus ? En effet, contrôler la mort est une immense responsabilité ! Et Yveltal a, peut-être, manqué de respect envers les êtres vivants. En le rendant mortel, Arceus a donc tenté de le responsabiliser, en quelques sortes. Mais cela reste de pures théories, sans vrais fondements. Et au final, ce trio n’a pas non plus besoin de se reproduire !



Le Paradoxe de Lugia

Nous avons ici parlé de la quasi-totalité des big boss. Il nous manque juste Lugia et Ho-Oh, le jour et la nuit. Et là, nous avons une preuve que Lugia peut avoir des enfants. Souvenez-vous de l’image en début d’article ! Un bébé Lugia… comment expliquer cela ?

Nous pouvons d’abord constater, d’après cet épisode, qu’il existe plusieurs Lugia à travers le monde. Le bébé, la « maman », mais aussi le fameux Lugia du film 2. Or, celui-ci semble assez différent des deux autres. Capable de communiquer par télépathie, il exerce un certain pouvoir sur le Trio des oiseaux légendaires de Kanto. De plus, il a pour tâche d’intervenir en cas de perturbation causée par ces oiseaux.

De là, qu’en conclure ? Evidemment, je n’ai pas la prétention d’apporter La Vérité. Il ne s’agit là que d’idées que je vous invite à alimenter à votre tour après avoir lu l’ensemble de l’article. Mais on peut penser qu’il existerait un Lugia particulièrement important (celui du film) et que, comme avec Heatran, il y aurait une petite population cachée, en nombre très restreint. Ils seraient donc capables de se reproduire. De là à savoir si le Lugia qui gère les trois oiseaux légendaires est immortel, rien ne nous le prouve… il est juste dit dans le film qu’il dort dans une fosse marine… en pause donc, pour économiser ses forces !


Mais le souci, c’est l’inexistence de sexe chez ce Pokémon… mais alors le bébé de l’image ? Peut-être que Lugia, comme Cresselia, se reproduirait par Parthénogenèse ou du moins avec une méthode semblable ? A vrai dire, s’il existe vraiment un autre type de Parthénogenèse, tous les Légendaires sont susceptibles de pouvoir se reproduire ! Seulement, nous n’en avons pas la preuve et seul Lugia apporte ici une piste… qui reste à explorer !



Ho-Oh, le Phoenix de Rosalia

En ce qui concerne Ho-Oh, il est fort possible que l’Oiseau de l’Arc-en-ciel partage le même mode de reproduction que Lugia. Malheureusement, si ce n’est son apparition dans le tout premier épisode de Pokémon, l’animé n’apporte rien sur lui. Et le jeu, niveau reproduction de légendaires, vous le savez, reste muet comme un Magicarpe !
Cependant, Ho-Oh est souvent comparé au Phénix, cet oiseau de légende dont on dit que, lorsqu’il meurt, son corps s’embrase et donne naissance à un bébé (comme dans Harry Potter pour les amateurs). Aucune preuve ne nous permet de l’affirmer, mais rien ne nous permet non plus de l’infirmer !


Parlons maintenant des autres Pokémon, qui semblent avoir une moindre importance dans la Mythologie...



Les trois Êtres

Créhelf, Créfollet et Créfadet, respectivement êtres du Savoir, de l’Emotion et de la Volonté. Ces Pokémon ont été créés pour apporter aux hommes ce qui fait notre humanité, nos sentiments, nos émotions, notre intelligence. La légende voudrait qu’ils soient nés d’un même œuf. Outre le fait que c’est impossible IRL d’avoir des triplés dans un œuf, que pouvons-nous en dire ? Qui a pondu cet œuf ?
Nous serions tentés de dire Arceus, qui semble la meilleure proposition. C’est d’ailleurs ce que sous-entend la légende. Mais aucune véritable preuve n’est fournie. Quoiqu’il en soit, le peu de pistes que nous avons ne nous permet pas d’affirmer quoi que ce soit.



Les trois Chiens Légendaires

D’après la légende, les trois chiens Légendaires, Raïku, Entei et Suicune, ont été ressuscités par Ho-Oh suite à un incendie de la Tour Cendrée de Rosalia. Cela sous-entend qu’ils ont bénéficié d’une certaine vie éternelle à leur tour. D’après certains articles de Pokéscience, ces chiens étaient à l’origine Voltali, Pyroli et Aquali. Pourtant, l’animé laisse sous-entendre l’existence de plusieurs spécimens (notamment avec Suicune dont un vivrait à Sinnoh et un autre à Jotho). Alors deux possibilités : soit Ho-Oh a ressuscité à plusieurs reprises des évolitions, soit le trio de départ s’est reproduit avec des populations d’évolitions. Après tout, leur patrimoine génétique devait rester assez semblable pour le permettre ! Et au final, nous avons plusieurs spécimens.
Vous pouvez retrouver le lien de l'article de Pokéscience évoqué ici dans la Bibliographie.



Les Oiseaux de Kanto

Electhor, Artikodin et Sulfura sont censés être sous le joug de Lugia. C’est donc comme pour Ho-Oh et les trois chiens ? Nous pouvons le supposer, mais pas l’affirmer. Nous n’avons pas connaissance des origines de ces trois là, bien que l’animé sous-entende lui aussi l’existence de plusieurs spécimens (un Artikodin vivrait à Jotho et un autre à Kanto par exemple). De plus, dans le jeu, c’est un trio qu’on croise de temps en temps, sans qu’un petit malin avec des anneaux magiques ne les transporte tous au même endroit. S’ils sont plusieurs, on peut aussi penser qu’ils ont des relations sexuelles normales, ou avec d’autres Pokémon Oiseaux.



Les Lames de la Justice

Les Lames de la Justice, qui luttent pour sauver les Pokémon en danger, sont-ils capables de se reproduire ? L’existence de Keldeo laisse penser que oui. Son recrutement pourrait même évoquer le fait que les Lames de la Justice seraient une sorte de bande de Justiciers qui existe depuis bien longtemps, mais dont les membres sont remplacés au fur et à mesure, un peu à la manière d’un Comic à la Marvel. Un jour viendra où Cobaltium tombera lors d’un combat, et où ils recruteront un nouveau Pokémon. Reste à savoir si ce nouveau Pokémon sera le fruit de l’union entre deux Lames de la Justice, s’ils naissent sous forme de parthénogenèse ou s’il s’agit d’un Pokémon random qui veut juste se joindre à eux ?



Les trois Djinns

Boréas, Fulguris et Démétéros sont tous les trois typiquement masculins. La présence de sexe laisse donc supposer une certaine forme de reproduction. Mais sans femelle, ils ne vont pas aller bien loin… on peut donc imaginer qu’ils fécondent d’autres Pokémon ou bien qu’ils pratiquent une forme différente de Parthénogenèse, qui ne nécessiterait que des individus masculins. Malheureusement, ce type de reproduction n’existe pas dans la nature. Malgré tout, elle est possible à réaliser en laboratoire, comme ce fut le cas avec des souris…
Vous pouvez voir un article sur cette expérience avec les souris en Bibliographie.



Latias et Latios, frère et soeur ?

Les Pokémon Éons sont censés vivre en couples de deux individus. Un mâle, Latios, et une femelle, Latias. Mais ils ne sont pas ensemble, ils sont frères et sœurs ! Soudés émotionnellement, ils voyagent à travers le monde. Mais s’il existe des individus mâles et des individus femelles, cela sous-entend tout de même une reproduction sexuelle. Nous avons plusieurs solutions. Soit ils ont des relations incestueuses entre eux, soit ils voyagent dans le but de trouver d’autres individus de leur espèce. On peut aussi penser qu’il y aurait des rassemblements annuels, une saison des amours, pendant laquelle les Pokémon Éons se dirigeraient vers un même point de ralliement, à l’abri des regards indiscrets.

Ou, plus simplement, on nous a menti et ils ne sont pas frère et sœur, mais bien en couple.



Les résultats de notre Science

Ces Pokémon ne sont pas censés pouvoir se reproduire. Il s’agit des résultats d’expériences de clonage et de génétique. Ils sont les fruits du travail des hommes. Mais ils ne sont pas uniques pour autant. Après tout, si un homme a été capable de cloner Mew ainsi, pourquoi ne serait-on pas en mesure de réitérer l’exploit ?



Deoxys, le virus

Deoxys est un virus extraterrestre ayant muté lors de l’impact entre notre planète et sa maison (une météorite). Par conséquent, si c’est un virus, il devrait être capable de se diviser pour créer deux entités et de répéter l’opération. Mais nous n’avons jamais observé pareil attitude. Il est possible que la mutation empêche la reproduction, ou que la Terre ne remplisse pas les conditions nécessaires à ce phénomène. Il est aussi à noter que Deoxys n’est pas unique. Dans le manga, par exemple, la mutation d’un virus a lieu à deux reprises.



Darkrai, le Maitre des Cauchemars

Il existe plusieurs Darkrai en vie, comme le prouve l’Animé (Darkrai du film consacré + le Darkrai de Tobias par exemple). Par conséquent, il n’est pas unique et, comme son rôle n’est pas nécessaire à un réel équilibre de notre Monde, et qu’il est même assez négatif sous certains aspects, il ne bénéficie surement pas de la vie éternelle. Donc, pour survivre, l’espèce doit se reproduire. Problème : pas de sexe, comme presque tous les Pokémon Légendaires. Du coup, comment font-ils ? Encore une fois, la seule piste envisageable serait cette variante de la Parthénogenèse déjà évoquée. Ce serait d’autant plus logique puisque c’est le mode de reproduction présumé de Cresselia, avec qui il partage une certaine rivalité. On pourrait même penser que les deux espèces sont liées biologiquement, mais ils sont bien trop différents physiquement pour pouvoir affirmer quoi que ce soit.



Shaymin, fleur des champs

Que ce soit dans l’Animé ou dans le jeu (Donjon Mystère notamment), on peut voir de réelles communautés de Shaymin, composées de plusieurs individus. On peut en déduire qu’ils se reproduisent entre eux, ou bien par Parthénogenèse comme déjà évoqué. En effet, encore une fois, pas de sexe visible.

Notons aussi qu’il est possible qu’ils se reproduisent à la manière des fleurs, avec pollen, pistils etc. Mais cela reste assez improbable en vue de son corps qui rappelle celui du hérisson.



Mew, l'origine de tout ?

Mew est censé être l’ancêtre de tous les Pokémon. Cela n’est pas prouvé, mais ça sous-entend qu’il est capable de se reproduire. Parthénogenèse ? Clonage comme les virus ? Ou reproduction normale ? Le fait que les Pokémon actuels se reproduisent à l’aide du sexe laisse penser que Mew lui-même en est à l’origine. Mais cela a très bien pu apparaître au fil de l’évolution, ce qui expliquerait pourquoi aujourd’hui Mew ne peut plus se reproduire à la manière de Métamorph malgré Morphing.



Les six cachotiers

Concernant ces six là, on ne peut rien en dire, malheureusement. Seules des suppositions peuvent être lancées, mais rien de plus. Comme ils seraient a priori uniques (ce qui reste à prouver) on pourrait penser qu’ils bénéficient de l’immortalité d’Arceus. Mais aucune preuve ne vient en ce sens.



Nous manquons encore d'infos pour Volcanion. Le film 19 nous en dira peut-être plus.

Ici plus particulièrement, si vous avez des idées, je vous invite à les partager !



Diancie, la reine de Joyaux

Enfin, nous terminerons avec Diancie. Ce Pokémon récemment découvert est, dit-on, une mutation spontanée de Strassie. La ressemblance avec Manaphy me laisse supposer que Diancie, la Reine des Strassie, est capable de se reproduire, mais seulement de donner des Strassies. Cependant, lorsque son heure viendrait, son énergie se transmettrait à l’un ou l’autre de ses descendants, et ce pour le faire muter. Le cas est vraiment très semblable à celui de notre Prince des Mers, même s’il faudrait encore pousser les recherches avant d’affirmer quoi que ce soit. De plus, dans le jeu, impossible de le reproduire, comme c’est pourtant le cas avec Manaphy.



Conclusion

Pour conclure :

Les Pokémon Légendaires sont des cas à part dans le Monde Pokémon. Niveau reproduction plus particulièrement. Il y a là de vrais casse-têtes, des paradoxes qui se soulèvent. C’est à chacun de se forger son avis. Des preuves peuvent toujours apparaître, comme le bébé Lugia qui remet en cause toute la théorie de l’Immortalité, sans pour autant la détruire complètement.
Les modes possibles de reproduction des légendaires sont donc :

- Reproduction normale avec relation sexuelle (Heatran, Shaymin (?), Latios et Latias).
- Reproduction avec d’autres Pokémon ou de la même espèce (Artikodin, Sulfura, Electhor, Entei, Suicune, Raïku, Mew, Les génies (?)).
- Reproduction par Parthénogenèse ou une autre forme semblable ne demandant pas de relation sexuelle (Cresselia, Shaymin, Lugia (?) + ceux issus d’Arceus (?) , Les génies (?)).
- Issus du Clonage ou de mutations génétiques (Mewtwo, Génesect, Deoxys).
- Colonie avec Reine / Roi (Diancie, Manaphy).
- Issus d’Arceus et potentiellement immortels (donc pas de reproduction) (Les trois Cré's, le Trio de Hoenn, Sinnoh, Unys et Kalos, les Golems, Lugia(?), Ho-Oh).
- Sans piste de solution : (Celebi, Jirachi, Victini et Meloeta).
- Par volonté et professionnalisme (les Lames de la Justice).

Enfin, pour en revenir à l’immortalité donnée par Arceus, il faut aussi préciser que rien ne prouve que, si un Pokémon légendaire disparaissait, il en serait de même avec sa fonction. Imaginons que Dialga soit finalement défait par Palkia. Le temps s’arrêterait-il pour autant ? Encore une fois, c’est sujet à débat.

Quoi qu’il en soit, il ne s’agit là que de pures théories sur bases du peu de preuves et des exemples du vivant de notre monde. Il est utile de rappeler que sur vos consoles, ça ne sert à rien d’essayer de reproduire un Légendaire, à moins qu’il s’agisse de Manaphy et Phione.

Je vous invite à apporter votre grain de sel à cet ensemble de théories. Il va de soi qu’il y a matière à dire, des paradoxes à soulever, des idées à évoquer. Notamment concernant les quatre zigotos, qui sont d’autant plus étranges qu’ils sont parmi les plus rares. Vous avez évidemment le droit de ne pas être d’accord avec divers arguments, et je vous invite à démontrer que j’ai tort sur certains points, si c’est ce que vous pensez.
J’espère que vous avez passé un agréable moment à vous torturer les méninges avec cet article et je vous souhaite une bonne fin de journée !



Bibliographie

Parthénogenèse
Le système des abeilles
La méduse
Cryogénisation
Les souris



Avatar du membre : MétamouraÏ
MétamouraÏ
Membre
Réponse postée le 28/12/2016 à 00:28
Superbe article, bravo à toi !
À quand les légendaires de la 7G maintenant ?
Bonne chance pourla suite ^^ !

PS: Mon avis
Solgaleo/Lunala/Necrozma sont des anciennes Ultra-Chimères, et il y a masse Zéroids, on peut donc en imaginer plein.
Magearna création de l'homme (je crois).
Marshadow pas d'informations pour l'instant.
Cosmog et Cosmovus, tout comme Solgaleo et Lunala on peut imaginer qu'ils soient plusieurs dans l'Ultra-Dimension.
Avatar du membre : Bakura
Bakura
Membre
Réponse postée le 28/12/2016 à 10:41
Magearna oui création de l'homme sûr à 100%.
(ATTENTION SPOIL)
Solgaleo et Lunala (et les préévo) sont les plus importants pour l'article. On voit quand même les deux "s'accoupler" pour donner immédiatement naissance à un Cosmog, rien que ça. Et quand le Pokédex nous dit que Lunala est la femelle et Solgaleo le mâle, ça en dit long sur la reproduction des légendaires. Ça prouve que les légendaires peuvent se reproduire mais que leur sexe reste très dur à définir. Et ces légendaires ne se reproduisent pas comme les Pokémon habituels, pour preuve Cosmog qui ne sort pas d'un œuf.
Avatar du membre : Nidhogg
Nidhogg
Membre
Réponse postée le 25/04/2017 à 10:17
C'est certes un peu tard mais je viens de me rendre compte d'une erreur à propos de Deoxys : en tant que virus, il ne peut pas se diviser. Les virus infectent les cellules de l'hôte et utilisent leurs capacités pour répliquer leur ARN, ils les obligent donc à créer d'autres virus. Et si Deoxys est bel et bien un virus, alors il ne peut pas être considéré comme un être vivant.
BlackSentinel
Membre
Réponse postée le 25/04/2017 à 19:10
La dessus le débat est ouvert si on considère un virus comme un être vivant parasitaire réduit au minimum... en effet un parasite est un être vivant qui pénètre de le corps d'un autre afin de profiter des fonction vitales de celui ci qu'il ne peut lui même assurer, que ca soit pour se nourrir, obtenir de la chaleur (ponte) ou se reproduire... on peut donc considérer le virus comme un etre vivant je pense.

Ensuite il est dit que c'est un virus qui a muté en pokémon... on peut donc considerer qu'il n'est PLUS un virus vu qu'il a muté, de même que nous somme l’évolution de bacteries que l'on soupçonne elles même d’être l'évolution de virus encore plus vieux...) sauf que pour lui ca a été beaucoup plus rapide.

Niveau reproduction s'il n'est plus un virus, il n'est pas impossible qu'il possède un moyen de reproduction autre mais qu'il rencontre un problème majeur : impossible de rencontrer un autre deoxys génétiquement compatible. En effet, Déoxys est une mutation d'un virus et pour qu'il puisse se reproduire il lui faudrait un autre deoxys avec un adn similaire au sien ce qui est très difficile dans la nature lorsqu'on connait la vitesse de mutation génétique d'un virus et la probabilité qu'a celui ci de devenir un deoxys. de plus le faible nombre de deoxys ne joue pas forcement en sa faveur et il n'est pas dit qu'ils proviennent tous du meme virus.

Bon par contre je pense perso qu'il est impossible qu'il yait un rapport entre sa reproduction et celle des virus : vu sa taille je le voit mal infecter une cellule et niveau division cellulaire avec un etre de cette taille et aussi complexe j'imagine a peine le bazar.

Apres il reste la parthénogénese qui est possible :)
Avatar du membre : Rei
Rei
Membre
Réponse postée le 25/04/2017 à 21:27
Des oeufs (interactifs) des oiseaux légendaires sont observables durant différents safari-photos de Pokémon Snap.
Pour Artikodin, on le voit capable de se congeler lui-même dans Special (Rouge/Bleu/Vert).
Dans Pokémon Special (chapitres "Or/Argent") toujours, il me semble que la résurrection des trois bêtes/chiens est présentée comme un souvenir de l'une d'elles, le trio aurait donc bénéficier d'une longévité étendue/immortalité grâce à Hôhô.

Avatar du membre : Drabolosse
Drabolosse
Membre
Réponse postée le 11/05/2017 à 16:52
oui mais comme dans l'event d'arceus pour l'oeuf de légendaires

on apprend que si un légendaires ce fait capturer Arceus va créer grace aux pouvoir des

zarbi le legendaire sous forme d'oeuf pour renplacer l'original

exemple: rayquaza c'est fait capturer alors qui va veiller sur hoenn:
Arceus va crée un oeuf de rayquaza
BlackSentinel
Membre
Réponse postée le 09/06/2017 à 01:59
Apres je viens de remarquer une petite erreur pour diancie : diancie est en realité une mutation spontanée d'un strassie extrement rare (voir quasi unique), il se peut donc qu'au moment de sa mutation elle ait perdue la capacité de se reproduire avec les strassie normaux.

Apres une explication a la mortalité de yveltal serait qu'elle le force a dispenser la mort et donc maintenir l'equilibre. En effet c'et article parle du BESOIN de se reproduire et du fait que certain pokemon n'eprouvent pas ce besoin pour leur fonction. Que se passerait il si selon le meme principe yveltal n'eprouvait pas le besoin de dispenser la mort (afin de rester lui meme en vie) ? et bien il ne la dispenserait plus, d'ou sa mortalité.

Enfin zekrom reshiram et kyurem formaient a l'origine un seul et meme dragon... la question de leur reproduction potentielle se porte donc plutot sur ce dragon d'origine je pense
Facebook Arceus News Archives Bonus Mentions légales
©2016 Pokémon Nintendo/Creatures Inc./GAME FREAK inc. TM ® les noms des personnages sont des marques de Nintendo.